Depuis la mobilisation historique que nous avons réussie à faire pour le premier referendum pour l’accession à
l’indépendance de Kanaky, il fait mieux vivre dans le pays.

Avec tous ceux qui pensaient que allions faire moins de 30% de oui, nous leur avons clairement dis que nous
étions toujours et dans une démarche unitaire. Comme l’a dit Jean-Marie « tant qu’il restera un Kanak sur
cette terre, la revendication indépendantiste restera toujours présente ». Et nous sommes là au rendez-vous
avec 43% de gens qui veulent que Kanaky existe, accède à sa pleine souveraineté pour la fierté, la dignité et la
reconnaissance de son peuple, opprimé par la France et son colonialisme !

Soyez fiers et restons mobilisé car la lutte continue. Les urnes nous ont donné raison et la victoire est proche, très
proche.

Nous pouvons commencé par gagner les prochaines élections provinciales, prendre le Congrès et la présidence
du Gouvernement. Cette première étape permettra de rassurer les indécis sur notre capacité à gouverner et à créer
les conditions suffisantes pour rattraper les 7% qui nous séparent de notre but final.

C’est en allant chercher les victimes de l’histoire que nos vieux ont choisi de garder avec nous ici, que nous
franchiront la ligne.

En faisant le tour du pays, je suis fier de sentir ce sentiment de Nationalisme depuis que nous avons décidé
d’afficher nos couleurs dans la paix. Toutes les communes ont joué le jeu et cela est rassurant.

Même en province Sud, un mois après le référendum certaines communes continuent à arborer nos couleurs.
Le peuple a compris que la seule issue favorable était de respecter notre revendication : l’accession à la pleine
souveraineté et à l’indépendance du pays pour créer officiellement Kanaky mon Pays.

A Païta, malgré leur Maire Facho, à N’Dé, à Port la Guerre, au col la pirogue, à Tontouta village et rivière, notre
drapeau flotte dignement.

Sur la commune de La Foa, au Camp brun, Oua-Tom, Ouano, Popidéry, Forêt Noire, Taïchen, Village,
Fonwhary, OuiPoin, Koindé, notre drapeau est là pour rappeler notre fierté d’être des kanaks debout.
Avec Sarraméa, La Foa est la commune de la province Sud où est le plus arborée les couleurs de Kanaky.
Merci à notre sœur de Coula, Madame le Maire de La Foa qui, elle aussi a compris, quel était le sens de
l’Histoire.

Les habitants de cette région aussi l’ont compris.

La paix et le développement passeront par Kanaky.